Comment et pourquoi j'en suis venu à Linux : le témoignage de Radegonde

/ Article - écrit par cubik (), le 05/11/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 30 réactions

Puisque dans le cadre de notre cycle de témoignages sur Linux, on a surtout laissé la parole à des geeks informaticiens, il nous semblait normal de varier un peu les points de vue en faisant appel à une mère de famille, récemment passée à Linux. Pour faciliter les choses, nous avons cette fois choisi le format de l'interview.

Est-ce que tu peux te présenter un peu ?

Radegonde, exemplaire très commun de femme au foyer équipée de 3 enfants, vivant en bordure de la forêt enchantée. Curieuse de tout , gourmande, ne se déplaçant jamais sans un bouquin.


Comment qualifierais-tu ton niveau en informatique ?

Je connais toutes les touches du clavier et même parfois, je ne regarde pas mes mains quand j'écris. Je sais faire ctrl + scroll (rigole pas, un jour toi aussi tes yeux te trahiront).


DR.

Comment as-tu entendu parler de Linux ?

Tu veux dire quand j'ai su que ce n'était pas le copain de Charlie Brown ? Je ne sais plus. Peut-être dans une conversation surréaliste avec un geek dans ton genre.


Quel est ton usage habituel de ton/tes pc ?

Il y a toujours au moins un pc allumé dans la maison. C'est à la fois un cordon ombilical avec le monde extérieur et un lieu de stockage . J'écoute la musique que j'y stocke, des radios du monde entier. Je suis les infos. Je me balade sur la toile à la recherche de recettes. J'y fais mes courses. Je regarde des films. Je cherche des cours en ligne quand je n'ai pas de réponse à une question . Ha et puis aussi papotage facebook, jeux.


Qu'est-ce qui t'a poussé à essayer Linux ?

Cubik m'a obligé ! 
Nan, j'déconne. 
Je ne supporte pas qu'on m'impose quelque chose. Ne pas pouvoir acheter un pc sans être sous la coupe de windaube m'insupportait. Les mises à jour interminables et la lourdeur, devoir payer pour un package quand juste un morceau m'intéresse, je crois que j'étais mûre pour basculer du côté sombre.
Et puis Cubik m'avait assuré que j'y arriverais (et dieu sait si je suis désespérante avec une souris à la main).


Tu as hésité longtemps ?

Oui. je repoussais tout le temps le moment d'essayer même si j'avais l'assurance de pouvoir revenir à ma configuration première.


DR.

Ça fait mal ? C'était compliqué (l'installation, l'utilisation, tout ça) ?

Même pas mal ! L'installation s'est faite presque en live simultané sur facebook sous le regard intéressé des copines et les encouragements des geeks amis.
L'utilisation est si évidente que je suis parfois désemparée par la simplicité de la chose.

Est-ce que tu fais les mêmes choses que sous Windows ou il a fallu t'adapter ?

Je fais exactement la même chose que sous Windows voire plus parce que j'ai moins peur de faire une bêtise (sous linux, rien ne s'installe sans te demander ton avis. C'est quand même top).


C'était quoi le plus dur dans le fait de passer de Windows à Linux ?

Dépasser la peur de faire une connerie, de dépasser les a priori ("je suis nulle", "je vais tuer mon ordi").


Au final, tu en es plutôt satisfaite ? Tu le conseillerais à tes amis ?

J'en suis très satisfaite. Je ne désespère pas de convaincre le reste de ma tribu de passer tous les ordis de la maison sous Linux.


DR.

Est-ce que tu as toujours un Windows à côté ?

Pas sur mon ordi perso mais oui. Je passe de l'un à l'autre sans souci .

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Le Truvada, en utilisation préventive contre le Sida : efficacité démontrée