Linux : ce qu'on peut faire ou pas

/ Article - écrit par cubik (), le 05/10/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 42 réactions

Alors évidemment, au départ, Linux est une philosophie. Redonner la main à l'utilisateur à son logiciel. Lui permettre s'il en a envie de le bidouiller, l'améliorer et surtout ne jamais dépendre d'un éditeur. Avoir le contrôle de son outil et de ce que ce dernier fait de nos informations. Mais concrètement, ça change quoi?

Investissement personnel

Tout d'abord, il faut signaler que potentiellement, un système Linux (nous détaillerons sans doute les différentes "marques" de Linux dans un autre article) peut tout faire. Soit en contournant, soit en proposant des alternatives, soit en émulant des programmes d'autres systèmes comme Windows, on peut toujours trouver une solution pour obtenir le logiciel qui nous intéresse. Mais le dépatouillage de tout ça peut aller du simple clic à des reprogrammations du système profondes. Alors dans une optique de simplification, nous vous donnerons quelques exemples simples de tâches courantes, qui vous permettront déjà d'avoir une idée de ce qu'il est possible de faire facilement.

Puis-je surfer avec mon linux?

Bien évidemment, vous pourrez surfer sur Internet. Linux est par nature un système très connecté et les fonctions web ont fait partie des premières à être développé. Vous retrouverez les populaires Firefox et Chromium, la version libre de Chrome. Il vous sera possible de vous synchroniser avec votre compte Google si vous en possédez un, pour récupérer vos favoris et votre historique.

Pour ce qui est des mails, on retrouve des programmes équivalents tel que Thunderbird (disponible également sous Windows et MacOs) qui peut récupérer vos mails et contacts d'autres messageries, telles qu'Outlook, pour peu que vous les ayez sauvegardés. Par contre, les fonctions annexes telles que les Notes d'Outlook pourront poser soucis.

Pour les messageries instantanées, on retrouve des logiciels libres tels que Pidgin, Empathy ou Amsn qui vous permettront d'utiliser vos comptes existants. D'autres logiciels disposent nativement d'une version Linux tel que Skype qui donne le bon exemple en la matière.


Chromium.

Suis-je en sécurité en ligne?

C'est là un des points forts de Linux. Tout d'abord, le système est assez peu répandu, ce qui n'intéresse que peu les méchants hackers. Ensuite, Linux est bien plus protégé que les autres systèmes. Toutes les opérations importantes doivent passer par des comptes administrateurs difficilement piratables. Ce qui vous permettra par exemple de vous passer d'antivirus.

Puis-je ouvrir mes documents?

La plupart des documents en circulation aujourd'hui sont issus de la suite Microsoft Office et ses fameux programmes Word, Excel et autres. Cette suite n'est pas disponible sous Linux, même s'il existe toujours des solutions pour ça. Il y a des alternatives, qui dans la plupart des cas vous permettront d'ouvrir et modifier vos documents et autres feuilles de calculs. Libre Office est la plus répandue de ces alternatives (elle est également disponible sous Windows et MacOs). Elle vous permettra de créer toutes sortes de document ou feuille de calcul. Le problème sera dans la compatibilité avec le monde Windows. Un fichier créé avec le dernier Word s'ouvrira probablement dans Libre Office mais la mise en page sera sans doute légèrement différente. Inversement, les modifications que vous apporterez via la version Libre modifiera sensiblement la forme du document si vous le réouvrez dans Word. On constatera que ces problèmes de conversion se présentent moins pour les versions plus anciennes de Word, la suite Libre étant mise à jour régulièrement pour essayer de lisser les différences. Il est également possible d'enregistrer (dans Word et Libre office) les documents dans des formats libres qui rendent le passage de l'un à l'autre totalement transparent mais l'opération n'est pas forcément naturelle (il faut choisir le bon format de fichier).


LibreOffice

Installer mes jeux

Là, c'est clairement le point faible de Linux. La plupart des jeux aujourd'hui sont développés pour Windows, parfois pour Mac OS et très rarement pour les distributions Linux. Il existe évidemment des solutions de contournement, telles que PlayOnLinux qui permet d'installer une liste importantes de jeux (et d'autres logiciels), mais la compatibilité est rarement totale et on perd parfois quelques fonctionnalités. Cela sera sans doute amené à changer dans un futur proche avec l'arrivée annoncée de la plateforme Steam.


Playonlinux

Ecouter ma musique

Là, tout va dépendre de votre façon de consommer la musique. L'écoute de cd ou de musique en streaming ne pose aucun problème. Pour ce qui est de la musique sous forme de fichiers, tout va dépendre de leur format. Le plus commun, le mp3, est utilisable sans soucis. Par contre, si vous achetez votre musique sous iTunes ou au format Windows (wma), alors les choses se compliquent. Pas de synchronisation intuitive (là encore, on passera sans doute par une installation via un logiciel comme PlayOnLinux). Le problème se pose aussi pour l'achat de musique. Certaines plateformes (comme la Fnac jusque récemment) exigeaient l'installation d'un petit logiciel, prévu uniquement pour Windows.

Utiliser des logiciels spécifiques

De manière générale, les logiciels que vous trouverez dans le commerce sont utilisables sur Windows et/ou MacOs. De fait, ils ne seront pas directement installables sous Linux. Si par exemple, vous utilisez Photoshop et ne souhaitez/pouvez pas passer à une alternative libre (Gimp par exemple), vous ne pourrez pas l'installer directement, à moins de passer une nouvelle fois par un logiciel tiers. Cela ne se fera pas en un clic et les mises à jours se compliquent elles aussi.

On constate donc qu'il existe toujours des alternatives, mais que ce n'est pas toujours très simple. Pour des activités basiques de websurfing ou de bureautique, on rentre dans Linux comme dans un costume d'une autre couleur. Par contre, dès qu'on donne dans des activités et donc des logiciels spécifiques, il faut faire un choix: soit choisir une solution libre équivalente, soit commencer à bidouiller un peu. Cette dernière option recule de plus en plus tant la communauté Linux est active dans le développement de l'ergonomie du système. Mais tout n'est pas encore évident.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Le Truvada, en utilisation préventive contre le Sida : efficacité démontrée