Pluie de météorites en Russie

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 17/02/2013

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 7 réactions

L'histoire n'a pas pu vous échapper. Une pluie de météorites s'est abattue sur la Russie causant d'importants dégâts et blessant de nombreuses personnes. La nouvelle est si importante que nous ne pouvions décemment pas passer à côté, surtout dans une rubrique intitulée Sciences (& Tech mais Sciences quand même).

Comme nous sommes à l'ère des nouvelles technologies, les témoignages vidéos ont été nombreux, notamment grâce aux dashcams, ces caméras embarquées dans les voitures. L'une des plus impressionnantes est sans doute celle-ci :

Alors une météorite c'est quoi ? Selon l'International Meteor Organization (qui doit quand même y connaître quelque chose), c'est un objet naturel d'origine extraterrestre qui survit au passage de l'atmosphère et frappe le sol. Pour être plus terre à terre (aha), il y a de gros cailloux qui voguent dans l'espace. Certains se jettent sur la Terre et se consument la plupart du temps dans leur étreinte avec la planète bleue (oui c'est beau comme du beau de l'air). Mais il reste parfois un petit noyau qui s'en va mettre un bon coup au plancher des vaches (et aux vaches si elles se trouvent sur la trajectoire).

C'est donc à Челябинск (Tcheliabinsk en français, Chelyabinsk en
DR. Un joli arc de  cercle
anglais) en Russie que ces météorites sont tombées, même si l'on en ignore encore le nombre. D'après les premières estimations de la NASA, le météore est entré dans l'atmosphère à 18 km/s, soit plus de 60.000 km/h. Oui ça ne rigole pas, on n'est plus dans le passage du mur du son là. L'énergie de l'impact est évaluée à une centaine de kilotonnes (rappelons ici que l'énergie conjuguée des deux bombes d'Hiroshima et de Nagasaki était d'une quarantaine de kilotonnes). Mais la NASA rappelle que les mesures sont toujours en cours et qu'une évaluation plus précise sera donnée plus tard. (source : Nasa) (mise à jour 18 février 2013 : l'énergie libérée par la météorite atteindrait 500 kilotonnes !)

Toujours est-il que l'objet est censé avoir mesuré 15m pour une masse totale de 7.000 tonnes (mise à jour 18 février 2013 : taille et masse ont été réévaluées en 17 mètres et 10.000 tonnes). Pour comparer, la météorite de Tunguska (célèbre chez les amateurs d'X-Files) qui était censée mesurer une cinquantaine de mètres a détruit la forêt sur plus de 20km tandis que la météorite ayant causé la mort des dinosaures aurait mesuré dix kilomètres de diamètre (source : Le Monde).

Coïncidence, vendredi soir passait dans le proche environnement de la Terre (27.300km, soit un dixième de la distance Terre-Lune) un astéroïde de 45 mètres et 120.000 tonnes (oui ces chiffres donnent un peu le tournis). Celui-ci nous a juste frôlé mais on peut imaginer la catastrophe s'il en avait décidé autrement !

Ces deux événements rapprochés nous amènent à une autre question :
DR. La météorite car
combien de météores/météorites frappent la Terre chaque année ? On parle d'une masse totale de 10.000 à 1 millions de tonnes mais la plupart sont des micrométéorites qui descendent doucement au lieu de s'embraser. (source : Tulane University) Cependant un objet d'un mètre de diamètre tombe, en moyenne, sur Terre, chaque année. Pourquoi n'en entend-on pas plus parler ? Tout simplement parce que la Terre est majoritairement déserte de toute vie humaine. Oui, ça peut faire bizarre aux Parisiens. C'est ainsi que rares sont les cas de dégâts évidents dûs à une météorite : on peut néanmoins citer la célébrité qui, étant tombée sur une Chevrolet en 1992, a désormais un site internet : http://www.meteoritecar.com.

En Russie, on n'a pas encore trouvé officiellement de morceaux de la météorite russe qui a explosé vendredi matin. Mais on a trouvé un joli trou dans un lac (mise à jour 18 février 2013 : des fragments de météorite auraient été retrouvés aux alentours du lac par des scientifiques russes). Les milliers de blessés et les nombreux bâtiments endommagés ont été la conséquence de la seule onde de choc des explosions dans l'atmosphère : la météorite aurait explosé à 5.000 m d'altitude.

Nous sommes bien peu de choses.


DR. Ici serait tombé un fragment...


DR. Un effet de l'onde de choc ?

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Le Truvada, en utilisation préventive contre le Sida : efficacité démontrée